coffee-3025022_1920_edited.jpg

Née en Novembre 1987

au Canada

Cynthia Havendean

FB_IMG_1524631413787.jpg

Cynthia Havendean est une auteure Canadienne et une mère de deux enfants.

C'est à la sortie de ECTQ (école de cinéma de Québec) qu'elle écrit des scénarios en vue de faire carrière dans le cinéma du côté des séries dramatiques. À temps perdu, elle poste des ébauches sur le Web pour obtenir des avis et c'est en moins de 6 mois, que ses histoires touchent près de 3 Millions de lecteurs. Une maison d'édition lui propose des contrats pour publier ses scénarios sous forme de "livre". Dans la même année de publication, ses deux premiers romans sont Best-seller et distribués partout au Canada et en France.

 

Mention : Des fans lancent une pétition en ligne pour attirer l'attention de Netflix Canada sur la série des Somber Jann -pour une future adaptation cinématographique- Si toi aussi tu veux signer la pétition, c'est par ici ! 

580b57fcd9996e24bc43c529.png

L'auteure nous plonge principalement dans les psycho-thriller et les drames psychologiques. Adepte de romans noirs, elle est toujours à la recherche d'intensité afin d'offrir des sensations fortes et des frissons à son lectorat. HAVENDEAN est une auteure qui n'a pas froid aux yeux et n'a pas terminé de choquer son publique !

 

En 2020, Havendean change de cap et retourne sur les bancs d'école, mais a distance avec la situation Covid-19. C'est avec le criminologue Eric Beauregard de  l'université de Montréal qu'elle fait un Master en "psychocriminologie". Traitant la sociologie criminel, criminologie avancé, victimologie et sciences forensiques. En parallèle, en 2021, elle fait deux formations professionnels à AFPRO sur l'étude "Des profils meurtriers sexuels" et "Les personnalité multiples".

 

Avec des acquis en criminologie/profilage, Havendean pourra mettre en place son projet, soit la publication de romans biographiques de criminels. Passant du fictif aux faits réels, l'auteure s'intéresse toujours particulièrement à la noirceur humaine et la psychologie des délinquants(es).

En envoyant des demandes à des agents carcéral, elle compte faire des partenariats pour obtenir les récits de cas particuliers.

 

Une série où chaque tome sera consacré à un prisonnier dans un pénitencier du Canada.

En tête de liste on retrouve des noms tels que :

-Patrick Lévesque Paquette, et Luka Rocco Magnotta, détenu à l'établissement de très haute sécurité à Port-Cartier au Québec. Il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

 

Vous voulez en savoir plus ?

L'auteure répond à vos questions !

Lequel de tes personnages est ton préféré ?

  - J'ai effectivement un "chouchou" et c'est Zachary Jeff'Ossen Ross. Déjà, en 2015 quand j'écrivais la saga Somber Jann, je songeais déjà à son personnage et j'étais tellement impatiente de le mettre sur papier (incapable d'attendre d'écrire son propre roman), que je l'ai intégré dans la série SJ, alors qu'il n'était pas planifié là. Zachary est inspiré d'un de mes plus gros coup de coeur de mon enfance (Norman Bates) de "PSYCHO".  Je l'ai pas bien représenté comme je le voulais dans la saga des Somber Jann. C'est pourquoi je ne pouvais pas laisser les gens le hair comme ça. J'ai donc décidé de lui dédié carrément une minisérie. Enfin je peux développer son personnage et tout le côté psychologique qui m'attire chez lui. Évidemment, ce ne sont pas ses actes que j'aime chez lui, mais ses caractéristiques : double personnalité, schizophrène, obsédé, psychotique, pervers, timide, traumatisme, etc. Et en plus, je lui ai donné le physique d'un de mes acteurs coup de coeur ( Nicholas Hoult ) ;)

 

Qui est le fameux Jesley Jann ?

  - C'est le fils d'Engy et Jaylen. J'espère pouvoir écrire un roman sur lui, alors qu'il est âgé d'autour de 20 ans et qu'il fréquente plusieurs réseaux et gang criminel.

 

On aura droit à un Spin Off sur Joshua ?

  - Oui ! Et le titre sera THE PERFECT GUY ?

 

D'où vient ta fascination pour l'horreur ?

  - Jeune, mon père était le président du Festival d'Halloween de Saint-Anne-des-Plaines. Il créait des décors, des parades, des articles, des maisons hantés etc. J'ai assisté à beaucoup d'étape de cette événement année après année. J'avais accès aux manèges jusqu'à m'en rende malade, au maison hanté qui était destiné aux plus téméraire, mais moi, du haut de mes huit ans, je parcourais le labyrinthe dans le noir alors que des comédiens s'assument à me faire peur. Moi je trouvais ça marrant. J'ai vu défiler de nombreux costume d'horreur également. Enfant, j'étais obsédé par une boutique qui vendaient des costumes et des masques creepy. Je rêvais d'avoir celui de SCREAM 1996. Je pouvais aller dans ce magasin plusieurs fois semaines. J'ai embrassé mon premier garçon dans un labyrinthe alors qu'il était costumé en tueur. Je crois que j'avais autour de 10 ans.  Donc dès mon jeune âge j'étais déjà confronté à "l'horreur" et pour moi à cette époque c'était de l'amusement, des moments de pur bonheur. Au fil des ans, j'ai consommé des films d'horreurs sans modération. La peur que je devais ressentir comme mes amies, n'était jamais au rendez-vous. Je ressentais plutôt une autre émotion : l'excitation. Encore aujourd'hui, je ne regarde pas de comédie romantique, mais bien des films gore et ils doivent être très puissant, sinon je m'ennuie. Ce besoin constant d'horreur déteint aussi dans mes lectures. Je ne trouve aucun roman avec ce que je recherche, c'est pourquoi j'adore écrire des histoires que j'aimerais moi retrouver en librairie et lire, c'est à dire, un mélange d'horreur et érotique.

 

Certains sujets ou scènes d'écrites dans tes livres sont tirés de ton vécu ?

  - Malheureusement, oui. En premier lieu : Isaac Cole. J'étais en dépression quand je l'ai écrit. Je venais de perdre quelqu'un dans ma vie. J'ai rejeter ma haine et mon amour sur le personnage de Isaac. Et au moment où j'ai écrit le point final, j'ai ressenti un apaisement indescriptible. J'allais beaucoup mieux. Écrire Isaac, m'a carrément guéri. Le mot est faible. L'écriture est une vraie thérapie pour moi. Sinon, les frères Jann et la relation entre Jaylen et Engy, reflète beaucoup de vécu dans une de mes anciennes relation très toxique et violente ; ou manipulation, possession, obsession, emprise, brutalité et perversité étaient omniprésents. Engy représente sans aucun doute, avec regret, la naïveté que j'avais. Et Jaylen est le parfait criminel jaloux, possessif avec lequel je rêvais de fuir, mais incapable, car tout comme Engy, j'étais envouté et totalement éprise de cette engrenage malsain.

 

Dévoile nous ton top 3 d'acteurs coup de coeur.

  1- Evan Peters.   2- Nicholas Hoult.    3- Xavier Samuel.

 

dfg.jpg

Ton personnage fictif favoris ?

  -  Sans aucun doute "Billy Loomis" dans Scream 1996.

 

rfre.jpg

Peut-on voir l'ensemble de tes écrits, même ceux pas publiés et ceux futurs pour avoir un estimé du total de toutes tes créations ?

  Oui, voici d’abord la liste des romans non publiés et qui ne le seront jamais, car je les ai jetés :

1- La réserve Wittboorn

2- Teen Fallen

3- Le sang damné d'Élienna Miller

4- Dans la mire du Diable

La liste des romans publiés :

5- Isaac Cole

6- Les Somber Jann 1

7- Les Somber Jann 2

8- Les Somber Jann 3

9- Les Somber Jann 4

10- Inédit

11- Kurt's Secret

12- Hush Falls 1

13- Hush Falls 2

14- Monster

15- Dans l'ombre de Zachary 1

16- Dans l'ombre de Zachary 2

Liste des romans à venir :

17-  Dans l'ombre de Zachary 3

18- Dans l'ombre de Zachary 4

19- The Perfect Guy ?

20- Dangerous Brother

21- Le retour de Marvin

22- Screamland

23- Die For Me

 

 

 

instagram